Le financement des écoles privées: le dilemme des progressistes

Le gouvernement libéral contemplerait l’idée de réduire de 50% le financement des écoles privées. Si on considère généralement que 60% du financement des écoles privées subventionnées est public, un rapport récent démontre que le financement public réel du système privé atteint dans certains cas 75%. Le financement de l’éducation primaire et secondaire est un terrain de jeu idéal pour la gauche et la droite. La gauche soutient généralement que le système d’éducation doit favoriser l’égalité réelle des chances et doit, par conséquent, être universel et unique (voir le billet de Ianik Marcil ici). Puisque les écoles privées subventionnées, principalement parce qu’elles attirent les meilleurs élèves et enseignants, offrent en moyenne un meilleur enseignement et encadrement, les jeunes qui les fréquentent partent avec une longueur d’avance par rapport à ceux qui fréquentent les écoles publiques. Un système à « deux vitesses » contribue ainsi à la production des inégalités. C’est pourquoi l’État devrait mettre un terme au financement public de l’école privée.… Continue reading

The equalization program does not subsidize Quebec’s welfare state

François Boucher (Postdoctoral Fellow, Centre de recherche en éthique, Université de Montréal) and Jocelyn Maclure

It is not unusual to hear Canadians, from all the provinces, including some on the right in Quebec, complaining that fiscal federalism disproportionately benefits Quebec. Central in such concerns is the view that the equalization program allows Quebec to ship the costs of its social programs to the richest provinces, mostly Alberta, and keeps Quebec in a state of economic dependency.

The equalization payment program is enshrined in the Canadian constitution in section 36 of the 1982 Constitution Act, which states that: “Parliament and the government of Canada are committed to the principle of making equalization payments to ensure that provincial governments have sufficient revenues to provide reasonably comparable levels of public services at reasonably comparable levels of taxation” (Subsection 36(2) of the Constitution Act, 1982).

This year, Quebec will receive $9.3 billion from the federal equalization program.… Continue reading

Droit et démocratie: un gouvernement des juges ? (Partie 2)

Comme je l’ai esquissé dans la première partie, la souveraineté populaire et la représentation démocratique d’un côté, et l’État de droit et les droits fondamentaux de l’autre, peuvent être vus comme les deux constellations de principes qui fondent la légitimité des régimes démocratiques contemporains. Il s’agit de deux logiques distinctes qui, bien que complémentaires, s’entrechoquent régulièrement. Alors que la souveraineté populaire stipule que le peuple doit être la source ultime des lois, les principes de l’État de droit et de respect des droits fondamentaux impliquent plutôt que l’exercice du pouvoir se fasse en conformité avec une constitution et que certaines normes doivent être à l’abri de la volonté de la majorité et du gouvernement au pouvoir. Comme on voit mal à partir de quel point de vue nous pourrions établir la priorité de l’une des logiques par rapport à l’autre, il vaut mieux les voir comme également fondamentales et en tension perpétuelle.… Continue reading

Droit et démocratie: un gouvernement des juges ? (Partie 1)

L’idée que le Canada soit gouverné par des juges et que l’équilibre des pouvoirs entre le judicaire et l’exécutif ait été rompu est vue comme une vérité évidente dans certains milieux intellectuels et politiques québécois. La Cour suprême du Canada aurait, depuis 1982, usurpé le pouvoir de nos représentants dûment élus. Le blogueur de LActualité Frédéric Bastien répète cette idée comme un mantra. Dans son dernier billet, il implore le Parti conservateur d’utiliser le pouvoir de dérogation pour ignorer les jugements, dont ceux sur les centres d’injection supervisée et sur les maisons closes, qui lui déplaisent.

Comme je l’ai déjà avancé, les critiques de l’ « activisme judicaire » doivent nous expliquer comment ils conçoivent le rapport entre le droit et la démocratie ou entre, d’un côté, l’État de droit et les droits fondamentaux de la personne et, de l’autre, la souveraineté populaire et le pouvoir du parlement.… Continue reading

Un nouveau paradigme pour le droit autochtone?

Par auteur invité Martin Papillon

Ça y est, c’est fait. La Cour suprême a reconnu pour la première fois à une nation autochtone un titre ancestral sur ses terres traditionnelles. La nation Tsilhqot’in est donc en quelque sorte propriétaire de plus de 2000 km2 dans le centre de la Colombie-Britannique. Elle pourra ainsi gérer ces terres à sa guise et, surtout, en bénéficier de manière exclusive.

Cette décision de la Cour suprême a fait couler beaucoup d’encre. Plusieurs commentateurs parlent de révolution, d’autres d’une décision aux conséquences dramatiques pour l’économie du pays. Plusieurs s’interrogent en particulier sur l’impact de cette décision sur les projets d’oléoducs, en pensant au controversé projet Northern Gateway, qui vient tout juste de recevoir l’approbation du gouvernement fédéral.  Qu’en est-il au juste? Cette décision change-t-elle radicalement le rapport de force entre les peuples autochtones, l’État canadien et les principaux acteurs de l’économie extractive?

Il faut d’abord préciser que cette décision est loin d’être une surprise.… Continue reading

How’s that firewall working out for you guys?

So the federal government announced its “approval” of the Northern Gateway pipeline. The fact that the Prime Minister said nothing, the Minister of Natural Resources was nowhere to be found, and none of the government’s BC MPs were available for comment, says pretty much everything you need to know about the government’s own estimation that the thing will ever be built.

That they would approve it was a foregone conclusion, since failure to approve it would have been the final nail in the coffin of the Keystone XL pipeline. (One of the major talking points of American Keystone XL opponents is that, if pipelines are so fabulous, then why don’t Canadians just build them on their own soil, why do they have to go through the U.S.?) Furthermore, the only thing that the Harper government has really done in Ottawa, with any sort of consistency, is advance the interests of Alberta and the Alberta tar sands.… Continue reading

Restoring Sanity to the Debate over Sex Work

What would sensible policy regarding sex work look like? Let’s begin with what should be something of a truism in a liberal democracy. Policy in this domain should not be moralistic. By that I mean that it should not be grounded in the judgment made by some that there is something inherently wrong with selling and purchasing sexual services. The state acts in an unacceptably paternalistic manner when it claims that, whatever the conditions in which the sale of such services occurs, it is condemnable and should therefore be prohibited by law. If two consenting adults wish to contract in order to exchange sex for money, they should be allowed to do so.

If that is the case, then a decent society needs to ask itself two kinds of questions. First, how can it ensure, or make it as likely as possible, that when a sex worker and a consumer of sexual services engage in such an exchange, they do so consensually?… Continue reading

Temporary Foreign Workers – Why Now?

I admit to being a bit surprised about how just how the temporary foreign worker program hit the front pages over recent weeks. For migration policy wonks, the myriad problems with temporary foreign worker programs are well known, and usually do not centre on putting citizen workers out of jobs.

I’ve been mulling it over and have come to the conclusion that the current uproar might even have been deliberately provoked to provide a politically palatable way to end to the most progressive aspect of the temporary foreign worker program.

Temporary foreign worker programs are not new. Canada has relied on temporary foreign workers off and on for much of the last century. Many other Western democracies have done the same.

The basic idea behind a temporary non-citizen worker program is to create a category of workers who have fewer rights than citizens or permanent residents. This framework ensures that the workers can be directed to particular employers or sectors, and can be compelled to leave when their work is finished.… Continue reading

Still Not Fixed

The crisis provoked by the Prime Minister’s malicious accusations about the Chief Justice has left the front pages. And while there has been some backtracking, the record has not been set straight. So I thought it would still be worth posting the link to this letter from leaders in Canada’s legal community. Take a look here.

There is almost nothing else to be said about this particular bit of craziness as an unusually high number of excellent articles about it have run in the mainstream press across the country, and in many other places besides. My point is simply not to let this become one more thing that we almost forget in the long string of reprehensible actions by this government.

The Prime Minister’s actions in this case demonstrate a basic disrespect for the rule of law, unprecedented in the long history of the relationship between the judiciary and the executive in this country.… Continue reading

Le Devoir/Options politiques

Bruce Wallace, le rédacteur en chef du magazine de l’IRPP Options politiques/Policy Options, m’a demandé au lendemain de l’élection du 7 avril de réfléchir aux causes et au sens du résultat. Le nationalisme québécois est à la croisée des chemins. De nouvelles mouvances se formeront. Je propose une façon d’interpréter l’appui historiquement faible en faveur du projet souverainiste. Mon but n’est pas tant de réfuter l’argumentaire souverainiste que de tenter de comprendre pourquoi il n’est pas très efficace présentement. Je ne cherche pas « à en découdre » avec les souverainistes, mais bien à participer à une réflexion collective sur notre parcours historique et notre situation politique. Le Devoir publie une version abrégée du texte ce matin, et la version complète se trouve dans le plus récent numéro d’Options politiques.

imageContinue reading